Réalité virtuelle et avenir du travail |
Stealink.com plateforme pour salon professionnel immersif : stealink.com vous invite à découvrir des stands immersifs en 3d pour la création de tous vos salons virtuels . Découvrez le monde virtuel immersif avec stealink.com
salon virtuel, salon professionnel virtuel , salon professionnel immersif , salon virtuel 3d ,stealink, confinement, visioconférence, visio, télétravail
1879
post-template-default,single,single-post,postid-1879,single-format-gallery,theme-burst,mkd-core-2.0,woocommerce-no-js,ajax_fade,page_not_loaded,,burst-ver-3.1, vertical_menu_with_scroll,smooth_scroll,woocommerce_installed,blog_installed,wpb-js-composer js-comp-ver-6.2.0,vc_responsive
 

Réalité virtuelle et avenir du travail

La VR n’est pas simplement un outil de collaboration, mais plutôt un outil pour créer des expériences, des perceptions et même des mentalités partagées entre collègues.

Vous vous tenez à côté de votre patron et de vos collègues, et vous les discutez avec enthousiasme à travers vos plans tant attendus pour le prochain grand projet de l’entreprise. Sur le mur devant vous, vous trouverez un certain nombre d’esquisses d’un pont suspendu monumental, tandis que sur le mur de droite se trouve une série de notes manuscrites décrivant le processus de construction. Vos collègues ont l’air impressionnés par vous et votre travail et en disent autant, mais ce qui est le plus impressionnant dans tout cet échange, c’est que vous n’êtes même pas là avec eux. Vos plans non plus. Vous êtes en fait à 80 kilomètres de là, assis dans votre chambre en sous-vêtements, vous venez de sortir du lit il y a 10 minutes.

Cette utilisation de la réalité virtuelle peut sembler un morceau de science-fiction vaguement amusant, mais elle devient une affaire quotidienne pour un nombre croissant de lieux de travail aux États-Unis et au-delà. Et contrairement aux autres applications actuelles de la réalité virtuelle, ce que la réalité virtuelle et la réalité augmentée apportent à la table ici n’est pas simplement une réalité convaincante mais conçue, mais aussi la capacité à réduire les distances physiques et à travailler en tandem avec des collègues qui peut être à des dizaines, des centaines, voire des milliers de kilomètres.

Plus intéressant, cette utilisation de la RV a également l’avantage supplémentaire de pouvoir diriger l’attention et les efforts des collègues plus efficacement que les autres méthodes de collaboration en milieu de travail. En d’autres termes, ce n’est pas simplement un outil de collaboration, mais plutôt un outil pour créer des expériences partagées, des perceptions et même des mentalités entre collègues. Et c’est précisément pourquoi cela représente le prochain grand pas en avant dans la coopération et la discipline au travail.

Un observateur occasionnel pourrait se demander à ce stade pourquoi une équipe géographiquement dispersée aurait besoin de la réalité virtuelle pour travailler sur un produit ou un projet spécifique, étant donné qu’il existe déjà de nombreuses applications de bureau, programmes et sites Web collaboratifs actuellement disponibles pour partager des informations et des tâches. Eh bien, les personnalités travaillant dans l’industrie naissante de la réalité virtuelle affirment que la technologie apporte de nombreux avantages au-delà du simple travail à distance, avec la vivacité des représentations 3D en tête.

«VR / AR permet à l’équipe de visualiser littéralement n’importe quoi et – plus important encore – d’interagir avec les objets visualisés», explique Gleb Braverman, PDG et co-fondateur de Watty Technologies, qui produit des applications pour des expériences et des interfaces partagées de réalité augmentée. «Les notes que l’on prend habituellement dans Trello peuvent être transposées sur un autocollant 3D ou même représentées comme un modèle spatial à réfléchir.»

Comme le note Braverman, la perception visuelle (et la mémoire) est le sens humain le plus dominant, avec environ 70% des récepteurs sensoriels du corps humain situés dans les yeux. Et parce que nous sommes biologiquement câblés pour répondre aux informations visuelles plus que toute autre chose, Braverman soutient que plus une représentation visuelle est vivante et détaillée, plus la collaboration correspondante sera réussie. «Dans des cas tels que la modélisation artistique, l’architecture, les soins de santé, la conception graphique et même l’ingénierie, une représentation visuelle précise et correcte équivaut au succès de la collaboration, en particulier lorsque des parties de l’équipe travaillent à distance.»

No Comments

Leave a Comment